Publié le

Taxi ou VTC, Quelles sont les différences – VTC Côte d’Azur, L’alternative au taxi

Taxi ou VTC VTC Côte d'Azur, L'alternative au taxi
Taxi ou VTC – Article sponsorise par VTC Côte d’Azur

Taxi ou VTC, Quelles sont les différences – VTC Côte d’Azur, L’alternative au taxi. Vous avez certainement déjà entendu parler des VTC. Mais savez-vous ce qui les différencie des taxis ? Ou encore ce que signifient ces fameuses initiales ? Ou, de façon plus pragmatique, quels sont les modalités de commande d’un VTC, ou bien encore la façon dont leurs prix sont fixés ? On lève pour vous le voile sur l’univers mystérieux des VTC !

Taxi ou VTC. Le VTC, qu’est ce que c’est ?

Commençons déjà par définir ce qu’est un VTC ! Il s’agit d’un « Véhicule de Tourisme avec Chauffeur », qu’on appelle aussi plus simplement « voiture avec chauffeur ». Les VTC offrent les mêmes services que les taxis : vous permettre d’aller d’un point A à un point B à bord d’une voiture, en vous faisant conduire.

Il existe cependant de véritables différences entre les Artisans taxis et les VTC. La première et la plus visible, c’est que les VTC n’ont pas de signe distinctif. On les repère donc moins bien que les taxis, qui ont un lumignon sur le toit de leur véhicule. Mais ce n’est pas tout ! Au niveau de leurs prix, de la façon de les commander, du confort et de bien d’autres critères, les VTC se distinguent aussi.

Différences d’un point de vue générale

Taxi ou VTC – Le statut des Taxis

Le chauffeurs de Taxis sont des artisans, mais ils peuvent aussi exercer en tant que salariés ou gérant locataire de l’autorisation de stationnement dans leur commune de rattachement.

Taxi ou VTC –Le statut des VTC

Permis B et 250 heures de formation obligatoire.

Obligations du chauffeur

Le chauffeur de taxi est soumis à un examen médical et doit avoir un casier judicaire vierge à l’égard de certaines catégories de peines et délits. Ils suivent une formation obligatoire de 16h tous les 5 ans pour une mise à niveau, tant législative, que sécuritaire.

Le chauffeur VTC, quant à lui, est soumis au même examen médical, doit aussi avoir un casier judicaire vierge à l’égard de certaines catégories de peines et délits. Il suit également une formation obligataire de mise à niveau de 7 heures, ou plus si besoin, tous les 5 ans.

Coûts, pour exercer le métier de chauffeur de taxi

Élevés : Un chauffeur de taxi, doit investir sur le long terme, et s’endetter sur plusieurs années, pour acquérir une autorisation de stationnement dans la commune ou il souhaite exercer. On parle ici, de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Exemple, à Nice: une ADS (Autorisation de Stationnement) peut se négocier, à près de 295 000 €. Considérer comme un fond de commerce, en terme d’acquisition ou de cession. Plus aucune nouvelle ADS cessible à titre onéreux ne sont délivrées pas les mairies ou préfectures de police (Paris). Seules des ADS non-cessibles, gratuites, sont rarement créées, ces dernières sont à renouveler tous les 5 ans auprès des instances les ayant délivrées.

Coûts, pour exercer le métier de chauffeur de VTC

Faibles à modérés, Le chauffeur de VTC ou l’entreprise exploitant une autorisation de circulation de voiture de tourisme avec chauffeur, s’acquitte de frais d’immatriculation, de 170€ à renouveler tous les 5 ans, de frais d’enregistrement auprès des Greffes de tribunaux de commerces et chambre des métiers, lors de la création de son activité.

On estime le nombre de chauffeurs de taxis à près de 60 000 sur le territoire national et un peu moins de 20 000 chauffeurs VTC. Voilà, pour ce qui est de l’aperçu des différences entre ces modes de transport. Mais qu’en est il des aspects qui vont impacter plus particulièrement le client.

Différences entre Taxi et VTC, côté clients

Les Taxis

Tarifs

Réglementés. Ils sont fixés chaque année par arrêté préfectoral. Ils dépendent de la distance parcourue et de la durée du trajet. Des frais d’approche peuvent être facturés en plus. Le client ne connaît donc pas le prix qu’il va payer à l’avance, sauf dans le cas où ils optent pour un forfait.

(Tarifs préfectoral, différent pour chaque département)

Prise en Charge des clients

Sur réservation, mais aussi à la volée (lorsqu’un client fait signe à un taxi) ou en stationnement sur la voie publique (notamment près de bornes-taxis). Le client a donc beaucoup de choix possibles pour être pris en charge par un taxi. Vous devez régler votre course directement auprès du chauffeur par chèque, en espèce, ou par Carte de crédit.

Le Taxi peut également prendre en charge et transporter des patients, dans le cadre du transport médical assis conventionné par les CPAM.

Avantage, vous ne faites pas l’avance de frais, concernant votre transport, à l’aller comme au retour. Du moment que vous êtes en possession d’une carte vitale, et d’une prescription au bon de transport, délivré par votre médecin.

Types de véhicules

Voitures de 8 places maximum. Chauffeur compris

Signe distinctif apparent

Plot lumineux « taxi » apposé sur le toit de celui-ci. Le plot est rouge lorsque le taxi est occupé, vert lorsqu’il est libre. Les taxis sont donc facilement reconnaissables et on sait immédiatement s’ils sont disponibles ou non. A bord, le taxi dispose d’un taximètre, c’est le dispositif légal obligatoire, permettant le calcul du prix de la course effectuée en temps réel. Vous devez pouvoir également, sans avoir à le demander au chauffeur, consulter l’affichage des différents tarifs réglementaires (A,B,C ou D), à l’intérieur du véhicule. Retrouvez l’ensemble de la réglementation tarifaire en vigueur pour l’année en cours, pour les Alpes-Maritimes sur le site de la Préfecture.

Confort à bord

Les taxis, ont véritablement évolués par une prise de conscience collective et propre à la corporation. Vous trouvez des véhicules haut de gammes, tenues de manière irréprochable.

Spécificités au niveau de la conduite

Le chauffeur de taxi peut circuler sur des voies qui lui sont réservées, mais aussi dans les couloirs de bus, ce qui leur permet de ne pas faire perdre de temps à ses clients sur des trajets en ville parfois congestionnée de trafic.

Les VTC

Tarifs

Ils sont totalement libres, calculés et fixés en fonction de la distance à parcourir et de la durée estimé du trajet Des forfaits sont proposés, Le client connait le prix avant de monter à bord.
Une société de VTC, sponsorise cet article, et vous propose sur son site un formulaire de réservation pour connaitre avec une précision géographique, (Google maps), le prix du votre trajet. Possibilité également pour les VTC de vous proposer de payer votre réservation en amont, pour ne pas avoir à le faire une fois à destination.

(Tarifs libres et négociables)

Prise en Charge des clients

Sur réservation, et uniquement sur réservation. La législation est très claire en la matière. Malheureusement, les Taxis et les VTC dûment établis, déplorent et subissent la concurrence déloyale massive engendrer par les applications sur smartphones (pourvoyeur de travailleurs pauvres), qui ne sont légalement pas autorisées à vous prendre en charge sur la voie publique, puisqu’il n’y a pas, à proprement parler, de réservation préalable. On parle ici, de maraude électronique.

***ATTENTION***, à ces pseudo VTC, ils ne remplissent généralement pas les conditions d’assurance professionnelles obligatoires, pour garantir votre sécurité et votre intégrité à bord du véhicule, au détriment d’un prix très bas, comme en témoigne de nombreux articles de presse, dans la rubrique, « faits divers ».

Types de véhicules

Voitures de 4 à 9 places. Les VTC peuvent donc transporter plus de voyageurs.

Signe distinctif apparent

Pas de signe distinctif très apparent. Néanmoins les VTC doivent être en mesure de présenter leur cartes professionnelles à votre demande, et avoir un macaron rouge sur leur parebrise et lunette arrière, provenant du ministère chargé du tourisme et de l’écologie, sur lequel est reporté entre autre, le numéro d’immatriculation du véhicule.

Confort à bord

Les VTC proposent fréquemment une bouteille d’eau minérale ainsi que des journaux récents.

Spécificités au niveau de la conduite

Les chauffeurs de VTC sont soumis aux mêmes règles de conduite que les véhicules lambdas.

Pour gagner du temps, ils utilisent souvent des applications GPS qui leur signalent les bouchons.

Ils peuvent donc adapter facilement leur itinéraire.